_edit_last - 1
_edit_lock - 1350539746:1
colors danse performance - colors danse performance

colors dansecolors danse performance April 21, 2005

À l’occasion de la sortie de leur nouvel album / Compagnie Zevada / Live Music Performance / Vitriol

Casino de Montbenon, Lausanne

Programme
• 19h00
Accueil de bienvenue «aux bulles pétillantes»
Dégustation de spaghettis Doc’Spag (assiette / 10.-)
DJ Kawaï // Lounge Music Evolution, CH
• 20h30
Danse Performance Act I, Cie Zevada
• 21h15
Danse Performance Act II, Cie Zevada
• 22h00
Danse Performance Act III, Cie Zevada
• 22h45
Live Music Performance, Groupe Vitriol
• 23h15-01h30
DJ Juiceppe // Elektrolux, D
DJ Enzo di Caprio // Sikk, I
DJ Angelo d’Antonio // Sikk, I

La Compagnie Zevada
Sophie Zufferey et Fernando Carrillo se rencontrent en 2000 et décident rapidement de travailler ensemble. En 2002, ils créent la Compagnie Zevada. Du fruit de leurs travaux sont nés quatre créations : ″sable et limon″ – ″espace indéfini″ – ″au milieu, un passage″ – ″voyage latino″.
La Cie Zevada puise son inspiration dans la réalité quotidienne, où l’expression se dévoile par la gestuelle du corps. Expérimenter, devient alors un élément primordial, pour développer l’essence propre des personnages.
La démarche
Le travail de la compagnie s’articule autour de deux mouvements que Sophie et Fernando marient avec aisance: La danse contemporaine et la gestuelle des danses ancestrales cubaines et latino-américaines. C’est dans ce besoin de réunir ces deux courants culturels que le moteur de leur création avance. Ce métissage est l’essence même de la Compagnie Zevada.

Fernando Carrillo
La Performance : Nuances teintées : blanc, bleu-vert, rouge
La couleur est un élément qui fait partie de notre environnement, de ce fait elle influence intimement notre quotidien. Chaque couleur porte une symbolique spécifique, son énergie est interprétée différemment par chaque culture et chaque être humain.
Le danseur imprégné par celle-ci, l’exprime par sa gestuelle, qui suscite diverses émotions, toutes liées à la couleur empruntée.
C’est de là que le concept est né, par l’observation de la couleur sous ses multiples formes, aspects, créant un dynamique propre, mise en lumière par le danseur.
Camille Cottagnoud réalise trois projections liées à la couleur proposée et au travail d’expérimentation chorégraphique. La vidéo permet l’illustration, elle souligne le geste, amène une respiration, on s’imprègne de la couleur visuelle.

Sophie Zufferey
Les danseurs
Sophie Zufferey
Danseuse professionnelle, elle a suivi de nombreuses formations en danse contemporaine et salsa cubaine. Elle a également suivi une formation complète en ″ Anatomie du Mouvement ″ avec Blandine Calais Germain. Active depuis 10 ans dans le domaine du travail corporel, elle continue à suivre régulièrement des formations continues et développe actuellement une approche thérapeutique et préventive du mouvement.

Fernando Carrillo
Danseur professionnel, il est également le chorégraphe de la compagnie Zevada. Il a suivi une formation de danse contemporaine et classique au Mexique. Il a connu de nombreuses compagnies en France, en Suisse, et en Belgique avec plusieurs tournées à l’étranger. Ballet Béjart Lausanne – Jeune Ballet de France – Cie Thierry Berger – Cie Claude Brumachon – Ebène – Karine Saporta – Joseph Russillo – Opéra Royal de Wallonie – Ballet Indepediente de Mexico – etc…
Production : Cie Zevada
Chorégraphie : Fernando Carillo
Danseurs : Fernando Carillo et Sophie Zufferey
Caméraman & montage video : Camille Cottagnoud
Photographie : Jean Marguelisch

Chronique du groupe Vitriol
Initiales d’une formule célèbre parmi les alchimistes qui condense leur doctrine : V.I.T.R.I.O.L. « Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem ». Ce qui revient à dire: Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau.
Ces initiales ont formé un mot initiatique qui exprime la loi d’un processus de transformation, concernant le retour de l’être au noyau le plus intime de la personne humaine.
Le VITRIOL, qui est à l’heure actuelle un terme générique désignant les sulfates solubles des métaux lourds (tels que le cuivre, le fer et le zinc entre autres), est en revanche, en alchimie, le symbole qui sert à désigner l’union du haut et du bas.
Le premier single d’ANGELO D’ANTONIO et de GIUSEPPE COTTONE est un remix house pour BIG MOSES. Il rencontre un succès mondial et sort sur un grand label new-yorkais : KING STREET records. Plusieurs ouvrages sous leur nom de producteurs GROOVYLIZER suivent et sont publiés mondialement sur diverses étiquettes discographiques et confèrent une reconnaissance estimable au duo.
GROOVYLIZER progresse avec le temps et crée son propre style. Ils s’éloignent de la house, désormais devenue trop ennuyante pour eux, afin de pouvoir se consacrer entièrement à leur ambition profonde : les poèmes symphoniques.
En 2003 ils acquièrent l’amitié précieuse d’ENZO DI CAPRIO, futur membre du groupe VITRIOL.
Les trois méditerranéens unissent leurs talents en une incantation eurythmique.
Avec VITRIOL ils s’épanouissent simultanément et conçoivent des compositions riches, mélancoliques et pensives en parfait amalgame sonore, nostalgique et parfois morose. La voix du chanteur et compositeur GIUSEPPE COTTONE nous évoque étrangement celle de DAVE GAHAN, leader des DEPECHE MODE.